Sunday, November 28, 2010

Accouchement à domicile : deux faits étonnants

Bien sûr, deux faits pris hors du contexte global sont sujets à être mal interprétés, cela dit, lors d'une lecture récente sur l'accouchement à domicile, je fus surpris de ces deux éléments :

  • De nombreuses études indique que "le taux de mortalité et de morbidité périnatales sont égaux ou légèrement inférieurs [lors d'accouchements] à domicile"
  • Aux Pays-Bas, une étude de 1996 indique qu'environ 31% des accouchements se déroulaient à domicile
Pour le premier fait, même si on pourrait croire "c'est aussi sécuritaire à la maison qu'à l'hôpital", ce n'est évidemment pas tout à fait le cas. Il faut comprendre qu'il s'agit d'accouchements à bas risques (le contexte de ces recherches), et que les accouchements potentiellement problématiques se déroulent à l'hôpital (e.g. jumeaux, présentation par le siège, état non-optimal de la mère ou du bébé). De plus, intéressant de savoir que les sages-femmes au Québec ont exactement la même formation que les médecins pour les volets des soins à la mère et au bébé lors de la naissance. 

Pour le deuxième, je fus simplement surpris que presqu'un tiers des accouchements de ce pays se produise à la maison. Inimaginable ici !

Pour terminer, je ne peux m'empêcher de trouver paradoxal que la profession de sage-femme a été légalisé au Québec qu'en 1999. Alors qu'avant le milieu du 20ième siècle, les accouchements se déroulaient dans un contexte significativement différent de ce à quoi les parents de ma génération s'attendent pour eux-mêmes.
Post a Comment